Pourquoi peut-on dire que nous sommes microbiens ?

Pourquoi peut-on dire que nous sommes microbiens ?

Nous pensons souvent à notre corps comme une entité purement humaine, composée uniquement de cellules humaines. Pourtant, la réalité est bien plus complexe et fascinante. En effet, nous sommes en grande partie microbiens. Mais pourquoi peut-on dire cela ? Plongeons dans le monde incroyable du microbiote pour le découvrir.

Un corps composé de cellules et de microbes

Le corps humain est constitué d'environ 37 000 milliards de cellules. Cependant, ce que l'on sait moins, c'est qu'il abrite environ 100 000 milliards de microbes, soit presque trois fois plus que le nombre de cellules humaines. Ces microbes, principalement des bactéries, mais aussi des virus, des champignons et des parasites, vivent en symbiose avec nous et constituent notre microbiote.

Définition de la symbiose

La symbiose désigne une interaction bénéfique entre deux organismes vivants. Ce terme signifie "vivre ensemble". Il existe de nombreux cas de symbiose dans la nature. Chacun des deux organismes concernés est alors appelé symbionte.

Dans le cas du microbiote, il s'agit d'une relation où les microbes et l'hôte humain bénéficient mutuellement de cette coexistence. Les microbes nous aident à effectuer des fonctions vitales, tandis que nous leur fournissons un habitat et des nutriments. Le terme holobionte est aussi utilisé pour décrire un hôte avec l'ensemble de ses miscro-organismes (microbiome, virome, etc).

6 microbiotes humain référencés

Il existe plusieurs types de microbiotes dans le corps humain, chacun ayant des fonctions spécifiques et une composition unique. Voici les six principaux microbiotes humains :

  1. Microbiote intestinal : Le plus étudié, il joue un rôle crucial dans la digestion, l'absorption des nutriments, et le système immunitaire.
  2. Microbiote cutané : Présent sur la peau, il protège contre les infections et aide à maintenir l'équilibre du pH cutané.
  3. Microbiote ORL : Situé dans les voies respiratoires supérieures (nez, gorge, oreilles), il participe à la protection contre les infections et à la digestion initiale des aliments.
  4. Microbiote vaginal : Il maintient l'équilibre du pH vaginal et protège contre les infections.
  5. Microbiote pulmonaire : Moins connu, il joue un rôle dans la protection des voies respiratoires contre les infections.
  6. Microbiote urinaire : Il contribue à la santé des voies urinaires en prévenant les infections.

Ces microbiotes interagissent avec notre corps de manière complexe et essentielle, chacun contribuant à notre santé globale et à notre bien-être.

Un microbiote intestinal aux fonctions vitales

Le microbiote joue un rôle crucial dans de nombreuses fonctions vitales, notamment :

  • Digestion : Le microbiote intestinal aide à digérer les aliments, à absorber les nutriments et à produire des vitamines.
  • Système immunitaire : Le microbiote intestinal stimule le système immunitaire et nous protège contre les infections.
  • Métabolisme : Le microbiote intestinal influence le métabolisme et peut jouer un rôle dans la prévention de l'obésité et du diabète.
  • Santé mentale : Le microbiote intestinal peut influencer la santé mentale et le bien-être grâce à l'axe intestin-cerveau, une voie de communication bidirectionnelle matérialisée par le nerf vague.

Un être humain "hybride"

En raison de l'importance du microbiote pour notre santé et notre bien-être, on peut dire que nous sommes des êtres "hybrides", composés à la fois de cellules humaines et de microbes. Cette relation symbiotique est essentielle à notre survie et à notre développement.

Prendre soin de son microbiote

Il est essentiel de prendre soin de son microbiote en adoptant certaines habitudes de vie :

  • Alimentation saine : Consommez des aliments riches en fibres, des fruits, des légumes, et des aliments fermentés.
  • Limitation des antibiotiques : Utilisez les antibiotiques uniquement lorsque c'est nécessaire, car ils peuvent perturber l'équilibre du microbiote.
  • Gestion du stress : Pratiquez des activités relaxantes comme le yoga, la méditation ou le sport pour réduire le stress, qui peut nuire au microbiote.
  • Activité physique régulière : L'exercice régulier favorise un microbiote diversifié et sain.
  • Environnement : Évitez l'exposition aux produits chimiques nocifs et favorisez un environnement propre et naturel pour soutenir la santé de votre microbiote.

A savoir : pour ce qui est des enfants, la période cruciale pour le développement d'un microbiote sain se situe surtout durant les premières années de vie (1000 premisers jours) et beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte : accouchement, allaitement, diversification, hygiène...

Le microbiote est une partie intégrante de notre corps et joue un rôle crucial dans notre santé et notre bien-être. En prenant soin de notre microbiote, nous pouvons améliorer notre santé et notre qualité de vie. 

Retour au blog

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.